Supprimer les douleurs intestinales

Dans une optique de santé et de performances sportives il est primordial de prendre soin de sa santé intestinale.

Que ce soit par une alimentation excessivement grasse, à cause d’une intolérance, d’un excès d’exercices physiques d’endurance, à cause du stress, de maladie auto-immune, etc… il n’est pas rare d’avoir une mauvaise digestion intestinale, qui se manifeste par des ballonnements, maux de ventre, problèmes gastriques en tout genre.

Pour palier à ce problème il est important d’en comprendre la cause. Cela peut venir d’une alimentation trop riche ou trop faible en fibres insolubles, cela peut traduire une pathologie ou une intolérance, un mode de vie stressant, un déséquilibre de la flore bactérienne dû à l’alimentation…

Si une visite chez le médecin et un bilan sanguin ne détecte aucun soucis particulier comme une maladie ou une intolérance, alors il sera judicieux de faire vos propres « expériences » de votre côté.

La toute première expérience sera de réapprendre à manger : mâcher longuement et ne pas prendre ses repas sur le pouce.

Ensuite il faudra aider vos intestins à fonctionner de manière optimale.

Il faudra supprimer, au moins pendant un moment, de votre alimentation :

  • le café
  • les FODMAPS
  • les produits contenant gluten et/ou produits laitiers
  • les épices
  • les aliments fermentés

Vous pourrez ensuite petit à petit réintégrer chacun de ces aliments, mais pas tous en même temps, afin d’observer si la réintégration de tel aliment provoque ou non de nouveau des soucis.

Vous saurez donc déceler le/les aliment(s) qui vous cause(nt) problème, qu’il faudra par la suite éviter au maximum.

____________________

Envie d’apprendre à construire votre propre programme et votre diète personnalisée ?
Découvrez comment progresser en fonction de votre morphologie et sans reproduire les erreurs les plus courantes :

____________________

Afin d’aider vos intestins, vous pourrez intégrer à votre alimentation ces compléments suivants :

  • glutamine
  • collagène
  • colostrum (optionnel mais intéressant notamment pendant les époques hivernales car il soutient aussi le système immunitaire)

Une fois que tout rentrera dans l’ordre, il sera judicieux de continuer à consommer quotidiennement :

  • du collagène
  • de l’inuline (en poudre ou sous forme naturelle grâce aux aliments tels que l’aïl ou les oignons)
  • des aliments fermentés tels que le kéfir et le chou fermenté

Après un passage difficile (maladie, traitement antibiotique), pourra être envisagée une cure de probiotiques.

 

Cet article ne remplace pas l’avis d’un médecin, alors avant toute expérience, veuillez consulter un professionnel de santé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.