Les antioxydants : jamais après le training !

Les antioxydants tels que le Q10, les vitamines C et E, le resvératrol sont très prisés pour leurs effets sur la santé.

Mais il ne faut pas en consommer autour de l’entraînement, que ce soit avant, pendant ou après.

En effet, les antioxydants baissent la sensibilité à l’insuline. Or, comme je l’explique dans cet article (nutrition autour de l’entraînement), il est important de garder une haute sensibilité à l’insuline pendant le training.

De plus, après un entraînement, l’organisme est dans état inhabituel. Afin de profiter des bénéfices de l’entraînement, il faut laisser au corps le pouvoir de se réadapter lui-même de l’inflammation induite par celui-ci, sans quoi la progression sera fortement limitée. L’utilisation d’antioxydants empêche la capacité de l’organisme à s’adapter de lui-même à cette inflammation.

 

____________________

Envie d’apprendre à construire votre propre programme et votre diète personnalisée ?
Découvrez comment progresser en fonction de votre morphologie et sans reproduire les erreurs les plus courantes :

____________________

Je souhaite également porter attention sur les personnes non-sportives qui consomment des antioxydants.

Premièrement, il faut savoir que les sportifs produisent plus de radicaux libres que les sédentaires. Pour cette raison, une prise d’antioxydants pourraient être justifiée, mais pour les non-sportifs (ce qui n’est sûrement pas votre cas si vous lisez cet article), prendre des antioxydants n’aura pas vraiment d’effet spécifique.

Secondement, de nombreuses études menées sur animaux ou/et être humains montrent que la prise d’antioxydants ne permettent pas de vivre plus longtemps. Une étude menée sur des vers prouve même l’inverse (Loin de ralentir le vieillissement, les antioxydants l’accélèrent, M.Co, recherche de Siegfried Hekimi, université Mc Gill, Montréal, 2011).

Attention donc : si vous n’êtes pas concernés par le stress oxydatif comme le sont les sportifs, il n’est pas utile de prendre des compléments antioxydants dans le but d’allonger sa vie.

Pour les sportifs, nous manquons de ressources pour confirmer leur utilité concernant le stress oxydatif (est-ce bénéfique de lutter contre ?)

Certains compléments comme le coenzyme Q10 ont cependant des effets reconnus pour la santé cardiaque et l’hypertension.
Le resvératrol lui, permet en plus d’optimiser une balance testostérone/œstrogène favorable en vue de construire du muscle et d’éliminer les graisses.

Le resvératrol aurait également des effets positifs contre le développement des cellules cancéreuses.

Il s’agit donc encore une fois de traiter les informations avec prudence, et de ne pas tomber dans un extrême !

Si de nouvelles études ou informations qui pourraient nous éclairer davantage me parviennent, je vous tiendrai au courant via la newsletter 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.